Commune de Poggio d'Oletta Cumuna di U Poghju d'Oletta
Commune de Poggio d'Oletta     Cumuna di U Poghju d'Oletta

Actualités 2014 - Avril à Décembre

Nouvelle récompense des efforts de la commune

Lundi 29 décembre 2014

Notre commune vient d’être récompensée pour ses efforts en matière de développement durable par le Département de la Haute-Corse qui lui a décerné le prix d’encouragement 

Cliquez sur le lien pour télécharger la lettre
Lettre du Pt du CG 2B.pdf
Document Adobe Acrobat [467.7 KB]

Veillée de Noël

Mercredi 24 décembre 2014

 La population di U Poghju s’est retrouvée le 24/12 vers 19 heures sur la place de l’église autour du traditionnel feu de la Noël. Les participants ont pu admirer dans l’église San Cervone la très belle crèche réalisée par Fanfan Casatici et François Grazi avec la participation active d’Yves Potentini et Antoine Vincenti. A cette occasion, un bon vin chaud, préparé par Yves Potentini et Antoine Vincenti dans l’après-midi, a aussi été offert à la population : vu le nombre d’amateurs (une centaine de personnes), l’opération sera renouvelée l’année prochaine, Sì Dìu Vole

Bons Vœux à la population

Samedi 20 décembre 2014

Samedi 20 décembre, la municipalité a distribué aux Pughjulacci une carte de vœux confectionnée par le maire et accompagnée, pour les plus anciens, d’une boite de chocolat. Pace è Salute à tutti

Troisième cours de corse pour les confirmés à U Poghju d'Oletta

Jeudi 18 décembre 2014

25 personnes ont participé à ce troisième cours de corse pour les confirmés. Comme d’habitude les participants ont beaucoup apprécié les notions abordées ainsi que les explications données par l’enseignant.

Quatrième cours de corse pour les débutants à Rutali

Mardi 16 décembre 2014

29 personnes ont participé à ce quatrième cours de corse pour les débutants. Le cours a été légèrement adapté par l’enseignant notamment quant au support de travail proposé et sur la montée en charge des difficultés grammaticales. Les participants ont été très satisfaits de ce cours.

Repas Sanglier organisé à la salle des fêtes

Dimanche 7 décembre 2014

90 personnes étaient réunies le dimanche 7 décembre à midi pour partager un excellent repas. Au menu, cignale è pasta asciuta préparé par 6 de nos concitoyennes : Geneviève Cappuri, Denise Casatici, Martine Gregogna, Maryvonne Orsatelli, Line Poggionovo et Isabelle Vincenti. Tout le monde s’est régalé !!!. Merci aux cuisinières et à tous les participants

Opération plantation de châtaigniers

Samedi 6 décembre 2014

Première campagne de plantation de la municipalité : 7 châtaigniers greffés (origine corse, variété Bastelicacciu) ont été plantés sur le territoire communal (5 à la Scolca et 2 sur le chemin reliant Olivacce à U Supranu. Nous entendons renouveler tous les ans des opérations de ce type afin d’améliorer notre patrimoine végétal largement mis à mal par les derniers grands incendies ayant touché notre commune.

Visite de Madame la Sous-Préfète de l'arrondissement de Calvi

Jeudi 4 décembre 2014

Le Jeudi 4 décembre, Madame la Sous-Préfète de l’arrondissement de Calvi, Anne Ballereau, est venue à la rencontre des élus de notre commune.

Etaient présents : Patrick de Zerbi, Eric Ghirlanda, François Grazi, Jean-Marie Leccia, Yves Leccia et Antoine Vincenti.

Durant près d’une heure, le Maire a exposé les actions menées par l’équipe municipale en insistant notamment sur les projets structurants. Ensuite, Madame la Sous-Préfète a été invitée à découvrir notre salle des fêtes ainsi que notre église paroissiale et l’oratoire Sainte-Croix que nous souhaitons restaurer. Enfin, nous nous sommes rendus sur le site du domaine viticole d’Yves et Sandrine Leccia pour une découverte de l’exploitation et une dégustation de leurs vins.

Nous avons apprécié l’écoute de Madame la Sous-Préfète ainsi que la qualité de ses observations. Nous espérons qu’elle saura nous accompagner dans la réalisation de nos projets.

Troisième cours de corse pour les débutants  à U Poghju d'Oletta

Mardi 2 décembre 2014

 42 personnes ont participé à ce troisième cours de corse pour les débutants. Les notions abordées étaient très intéressantes : consonnes « cambiarine », futur proche et vocabulaire « in giru à a cità ».

Merci de nous faire remonter vos remarques par mail si vous le souhaitez à mairie@upoghjudoletta.fr. Bonne continuation à tous.

Deuxième cours de corse pour les débutants  à Rutali

Jeudi 26 novembre 2014

 Ce deuxième cours semble avoir été très apprécié par les 25 participants.

Carnet des prescriptions architecturales

Jeudi 20 novembre 2014

 Conformément à ses engagements de campagne, le conseil municipal di U Poghju d’Oletta s’est doté, par délibération en date du 20/11/2014, d’un carnet des prescriptions architecturales dont l’objectif est d’assurer la bonne intégration des futurs projets de construction dans leur environnement, naturel ou urbain (constructions nouvelles ou modifications apportées aux constructions existantes). Ces prescriptions visent particulièrement à instaurer une politique paysagère destinée à préserver l’architecture, la dimension, l’implantation ou l’aspect extérieur des bâtiments et ouvrages à édifier ou à modifier, afin que ceux-ci ne portent pas atteinte au caractère ou à l’intérêt des lieux avoisinants, des sites, des paysages naturels ou urbains.

Consultée préalablement pour avis, la DDTM a émis un avis très favorable quant à l’élaboration et à la mise en œuvre de notre document.

La municipalité demande donc aux personnes ayant un  projet de construction sur notre commune de prendre connaissance des dispositions contenues dans ce carnet avant tout dépôt d’une demande de permis de construire

Cliquez sur le lien pour télécharger le document
CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES[...]
Document Adobe Acrobat [2.5 MB]

Deuxième cours de corse pour les débutants  à Rutali

Mardi 18 novembre 2014

 Pour ce deuxième cours, l’affluence a été importante malgré quelques absents pour cause de santé : 40 personnes étaient présentes. Le cours a été très apprécié et le rythme convient au participants. 

Commémoration du 100ème anniversaire du début de la Grande Guerre. Célébration de l’armistice du 11 novembre 1918

Mardi 11 novembre 2014

Discours du maire pour la Commémoration du 100ème anniversaire du début de la Grande Guerre.

Célébration de l’armistice du 11 novembre 1918.

 

Chers Amis,

Cari Paisani,

 

             Célébrer le 11 novembre, fêter l'armistice de 1918, c'est d'abord commémorer la fin d'un conflit qui traumatisa le monde et laissa la Corse exsangue.

             Cette célébration revêt, en outre, cette année une importance particulière puisqu'elle coïncide avec le 100ème anniversaire du début de ce conflit qui fascine toujours et auquel nous avons souhaité associer toute notre communauté villageoise.

             Comment comprendre cette fascination?

             Elle tient d'abord à l'ampleur, à la durée de la tragédie, à son intensité, à son caractère mondial.

             Elle tient également au déluge de feu qui s'est abattu sur des combattants qui n'y étaient pas préparés, qui pensaient partir pour une guerre fraiche et joyeuse.

             Elle tient aussi à l'usage des armes qui furent utilisées - armes chimiques - pour la première fois ; à ce point horrible que ces armes furent prohibées par la communauté internationale...

             Par l'arrivée de nouvelles formes de guerre: l'aviation mais également le char... bref, une industrie.

             Le souvenir de la Grande Guerre ne s'est depuis jamais effacé.

             Il est présent dans chaque village, dans chaque ville, parce qu'il n'y a pas de commune en France où un monument aux morts n'ait été érigé, parce qu'il n'y a pas de commune où il n'y ait pas eu de victimes de la Première Guerre Mondiale.

             La trace de cette guerre est inscrite également dans chaque famille, comme un patrimoine que l'on ouvre ou que l'on découvre; comme une trace qui est entretenue, de génération en génération, avec des témoignages qui sont restés de la part de ceux qui ont vécu l'horreur.

             Aujourd'hui, ce sont les photos, les objets, les archives qui permettent de reconstituer le récit de la désolation, avec cette lancinante question posée: comment des soldats ont-ils pu, pendant des mois et des mois, pousser aussi loin les limites humaines et supporter cet enfer?

             C'est pourquoi nous ne pouvons oublier, un siècle plus tard, ceux des nôtres qui sont descendus au fond de cet abîme et qui n'en sont pas revenus.

             La Grande Guerre restera dans la mémoire collective une "sale guerre", incarnant l'exemple typique d'un conflit non seulement atroce mais surtout une tragédie meurtrière vécue comme absurde par ceux-là même qui y participèrent.

             Le bilan de la Première Guerre Mondiale est lourd: environ 9 millions de morts comprenant:

- plus de 2 millions d'Allemands,

- 1,8 millions de Russes,

- 750 000 Britanniques,

- 650 000 Italiens,

- et près d'un million et demi de Français pour 8 millions de mobilisés durant le conflit (proportionnellement à sa population, la France est, après la Serbie, le pays où les pertes ont été les plus élevées).

             A ces morts, sont venus s'ajouter les 25 à 50 millions de décès provoqués par l'épidémie de grippe espagnole qui s'est propagée dans tous les continents de 1918 à 1920 et qui a fait, en France,    200 000 victimes.

             Le nombre de blessés, "gueules cassées", invalides, aveugles, gazés, amputés, handicapés, marqués à tout jamais dans leur chair s'élève au total à environ 6 millions et demi. Ceux-ci ont porté tout au long de leur vie des stigmates, dans leur chair, sur leur visage, la marque indélébile des épreuves.

             Morts et blessés concernent presque exclusivement le sexe masculin et essentiellement les classes d'âge situées entre 19 et 40 ans, c'est à dire les forces vives, les classes d'âge les plus fécondes et correspondant aux effectifs les plus nombreux de la population active.

            Ce sont les paysans qui vont payer le prix le plus fort, les nations en conflit étant encore largement rurales.

            Les origines sociales modestes de ces hommes morts "au champ d'honneur" les conduisent à occuper les premières lignes sur le front.

            Près de 25% à 30% des hommes tués ont moins de 27 ans.

            La mort les a "fauché" dans une jeunesse propice à la procréation et a entrainé avec elle la disparition des petites exploitations agricoles qui les faisaient vivre.

            Les soldats morts ont aussi laissé 3 millions de veuves et 6 millions d'orphelins.

             Bien que géographiquement éloignée des différents fronts, la Corse n'en a pas moins été confrontée lourdement à ce conflit long de quatre ans.

La mobilisation insulaire a été, c'est un fait, massive... et même excessive. La sévérité de la politique de mobilisation, notamment pour "récupérer" des hommes dispensés ou inaptes, est attestée sur la durée compte tenu de l'enlisement de la guerre et de la crise des effectifs.

            La Corse appartient aux régions les plus sollicitées, puisque dès 1914 la proportion des récupérés insulaires est bien supérieure à la moyenne française.

            Cette situation a d'ailleurs été reconnue par Michel Rocard en 1989 alors qu'il était premier ministre et que, parlant de la Corse devant l'Assemblée Nationale, il déclara: " Le gouvernement connaît l'histoire, sait la souffrance de cette terre...pendant la guerre de 14-18..., les critères de mobilisation n'étaient pas les mêmes sur tout le territoire: La Corse fut la seule à voir mobiliser jusqu'aux pères de six enfants. Elle y a perdu, par milliers d'habitants, deux fois plus que n'importe quel département de la France continentale, et elle ne s'en est pas remise du point de vue de l'activité agricole".

             La guerre a provoqué environ 12 000 morts corses. Compte tenu du nombre de mobilisés, environ 48 000, le taux de mortalité des poilus corses atteint le chiffre record de 25%. Un combattant sur quatre n'est donc pas revenu chez lui.

             Dans la mesure où chaque famille insulaire a été "touchée" par la guerre, on peut comprendre que celle-ci a provoqué une grande rupture traumatique qui n'a fait qu'accélérer le déclin économique, démographique et social de notre île.

             Au combat, les Corses eurent une conduite exemplaire.

             Ils appartinrent à toutes les unités combattantes sans exception et participèrent à toutes les batailles. Pour chaque famille corse, les noms des Flandres, de la Marne, de l'Artois, de Verdun, de la Somme, de l'Aisne et des Dardanelles, ont signifié parfois gloire, souvent misère et ont hanté les esprits tout au long du XXème siècle.

             Les deux régiments corses, le 173è régiment d'infanterie et sa réserve, le 373è RI, très rapidement envoyée au front, furent parmi les premiers à payer le prix du sang, dès le début de la guerre.

             Le carnage des combats eut des répercussions profondes dans l'île. La Corse soutint l'effort de guerre en livrant ses meilleurs enfants au canon: ses paysans mais aussi ses artisans, ses intellectuels, obligeant femmes, enfants et vieillards à prendre en charge une société déjà très pauvre et saignée à blanc par l'émigration aux colonies.

            Le retour de nos soldats fut pathétique... Des milliers d'entre eux ne survécurent qu'avec de lourds handicaps. Beaucoup de ces malheureux furent dans l'impossibilité de fonder une famille alors que le souvenir des atrocités hanta longtemps les nuits des plus valides.

             C'est pourquoi, ceux qui vécurent cette guerre ne doivent pas être oubliés. Le sacrifice de leur jeunesse, de leur santé ou de leur vie fut immense.

             Commémorer le 11 novembre 1918, c'est accomplir notre devoir de mémoire vis à vis de celles et ceux qui nous ont légué les valeurs de courage pour la défense de la démocratie et du pacifisme.

            C'est également espérer dans un avenir que l'on souhaite toujours meilleur et plus solidaire.

             Conscient de la nécessité de perpétuer ce souvenir, votre conseil municipal a décidé de restaurer le monument aux morts construit en 1920 et inauguré le 20 septembre de cette même année afin de rendre hommage aux valeureux combattants de notre village ayant donné leur vie pour la victoire.

             Toutes les familles di U Poghju d’Oletta ont été concernées par cette guerre.

Sur la durée du conflit, l’abbé Antoine Costa, curé de notre village de 1910 à 1948, a recensé 113 de nos hommes y ayant participé.

Dans l’impossibilité de tous les nommer, je ne peux quand même pas faire moins que de citer les noms et prénoms des 17 Pughjulacci morts au cours de cette guerre en témoignage du respect que nous leur devons.

             Ayons donc, en ce jour, une pensée particulière pour:

  •               Biaggi Cosme Roch, soldat au 72e RI, décédé des suites de ses blessures à Marseille le 12 mai 1919 à l’âge de 24 ans,
  •               Cardi Alexandre Jean-Baptiste, sergent au 73e RI, tombé au combat à Vassy dans la Marne le 15 juillet 1918 à l’âge de 28 ans,
  •        Cardi Philippe Mathieu Vital, soldat au 129e RI, tombé au combat à Saint-Waast dans le Pas de Calais le 25 septembre 1915 à l’âge de 20 ans,
  •          Clementi Jean Edouard Paul, caporal au 110e RI, tombé au combat à Mangelare en Belgique le 9 octobre 1917 à l’âge de 24 ans,
  •             Giraldi Jean-Baptiste, Soldat au 6e RI Coloniale, tombé au combat à Souain dans la Marne le 25 septembre 1915 à l’âge de 24 ans,
  •             Gregogna Joseph Antoine, Soldat au 159e RI, tombé au combat au Bois de Berthonval dans le Pas de Calais le 1er avril 1915 à l’âge de 20 ans,
  •             Grimaldi Jean-Baptiste, soldat au 173e RI, tombé au combat au Bois Bouchot dans la Meuse le 21 décembre 1914 à l’âge de 31 ans,
  •             Lorenzetti Pierre, soldat au 112e RI, tombé au combat au Bois de la Gruerie dans la Marne le 30 juin 1915 à l’âge de 39 ans,
  •             Mannoni Michel, soldat au 111e RI, décédé le 24 janvier 1919 à U Poghju d’Oletta à l’âge de 32 ans suite à une maladie contractée au front,
  •             Mannoni Joseph Antoine, sergent au 55e RI, tombé au combat à Verdun dans la Meuse le 20 août 1917 à l’âge de 27 ans,
  •             Nobili Pierre Félix, Caporal au 132e RI, tombé au combat à Vaux dans la Meuse le 20 août 1917 à l’âge de 20 ans,
  •             Olivacce Ange Gabriel, soldat au 112e RI, tombé au combat à Malancourt dans la Meuse le 17 janvier 1915 à l’âge de 27 ans,
  •             Poggi Jean Dominique, soldat au 112e RI, tombé au combat dans la Marne le 30 juin 1915 à l’âge de 19 ans,
  •             Poggi Jean Bernardin (Bernard), soldat au 173e RI, tombé au combat au Bois de Rauzières dans la Somme le 21 février 1915 à l’âge de 33 ans,
  •              Poggi Marius, adjudant au 4e R de marche des zouaves tirailleurs, tombé au combat à Pleine-Selve dans l’Aisne le 30 août 1914 à l’âge de 30 ans,
  •            Ribolla François, soldat au 46e RI, tombé au combat à Sermaize dans l’Oise le 25 mars 1918 à l’âge de 26 ans,
  •             Ristorcelli Dominique Cerbon, soldat au 41e RI coloniale, décédé en captivité à Giessen en Allemagne le 29 décembre 1918 à l’âge de 24 ans.

             Et, en mémoire de nos morts de la Grande Guerre, j'ai souhaité vous faire partager ce magnifique poème intitulé "La Voie des Tombes" écrit par Charles Albert Poirier, caporal au 97e RI, tombé le 23 mars 1917:

 

La Voix des Tombes

 

Lorsque vous passerez après nous sur la route

Où nous avons peiné, ou nous avons souffert

Sans avoir d'autre abri que la céleste voûte,

Lorsque tous les démons rentreront en enfer,

Lorsque la paix enfin renaîtra sur le monde,

Vous chercherez en vain la trace de nos pas ?

D'autres auront passé dans l'orage qui gronde ;

Nous aurons disparu des choses d'ici-bas,

Dans la plaine de sang où nous serons tombés ;

Quelques croix, seulement, au milieu des épeautres

Diront dans quels sillons nous aurons succombé.

Peut-être bien qu'alors, les yeux mouillés de larmes.

Vous vous arrêterez sur nos jeunes tombeaux

Où nous fûmes couchés dans le fracas des armes.

Vous jetterez des fleurs et des lauriers nouveaux

Sur des noms inconnus, ignorés de la foule,

Et vous vous souviendrez de vos jeunes aînés

Que la mort a saisis comme un torrent qui roule

Des arbres, des rochers, par le flot entraînés...

Lorsque le soir viendra, assis à votre table

Entourés de bonheur, d'amour et de douceur.

Que vous respirerez une joie ineffable.

Pensez, pensez à nous dans vos fêtes du cœur !

Vous songerez alors que, si la vie est douce,

Si votre femme est belle et vous sourit toujours,

Si votre nid d'amour est bâti sur la mousse,

Si vos enfants rieurs égaient vos alentours.

C'est parce qu'autrefois de fiers soldats

Ont quitté pour toujours les espoirs d'ici-bas,

Qu'ils ont abandonné les lieux de leur enfance,

Qu'ils sont partis gaiement ne se retournant pas,

Que la terre leur fut une sûre défense

Où pendant de longs mois ils se tinrent cachés,

Et parce qu'ils sont morts dans les plaines immenses

Où comme de grands blés ils ont été fauchés !

  

            Afin que notre hommage soit complet, je vais maintenant passer le flambeau à Anghjula Potentini qui va nous interpréter la très belle chanson écrite par les frères Vincenti "Ritrattu" qui rend hommage aux jeunes poilus corses qui ont donné leur vie pendant la Grande Guerre.

 

Merci

Discours du Maire - Discorsu di u merre
Cliquez sur le lien pour télécharger le discours
11 novembre 2014-100ème anniversaire du [...]
Document Adobe Acrobat [164.6 KB]

Premier cours de corse pour les confirmés  à U Poghju d'Oletta

Jeudi 6 novembre 2014

Premier cours de corse pour les confirmés assuré par Paul-Noël Giacomoni – 23 personnes y ont participé dans une ambiance très sympathique et le cours a été très intéressant.

Premier cours de corse pour les débutants  à U Poghju d'Oletta

Mardi 4 novembre 2014

Premier cours de corse pour les débutants assuré par Stéphane Mendella – plus de 30 personnes y ont participé – le début est prometteur et le professeur a été apprécié.

Le programme des cours de corse

Vendredi 24 octobre 2014

Fête paroissiale San Cervone

Dimanche 12 octobre 2014

Dimanche 12 octobre U Poghju d’Oletta a fêté avec ferveur la San Cervone.

Après la messe célébrée par l’abbé Nicoli avec la participation de nombreux confrères, les habitants du village et leurs invités (plus de 150 personnes) se sont réunis dans la convivialité à la salle des fêtes pour un apéritif dînatoire offert par la municipalité, l’association Maria Gentile et Mr et Mme Laurent Gamelon, nouveaux pughjulacci.

Merci à celles et à ceux qui ont réalisé les bons desserts dont nous nous sommes régalés.

Merci à toutes et à tous.

Et à l’année prochaine, si Diu vole.

Enlèvement des encombrants

Jeudi  2 octobre 2014

Compte tenu des difficultés rencontrées par nos concitoyens afin d’évacuer leurs encombrants à la déchetterie communautaire, la municipalité a décidé de rétablir, jusqu’à nouvel ordre, le service communal s’y rapportant avec une périodicité mensuelle.

Projet Eco-citoyen "Strada Netta" : Nettoyage du CD 38 de Poggio au Col de Teghime

Dimance 21 septembre 2014

 

  Vergogna à tè chì imbrutti a nostra terra

     Honte à celui qui souille notre terre

 

 

 

 

 

     Dimanche 21 septembre, la municipalité a organisé une opération éco-citoyenne intitulée "Strada Netta", dont l'objectif était de nettoyer les bas côtés du chemin départemental reliant notre village au col de Teghime.

     Cette action a connu un franc succès: plus de 30 personnes y ont participé, ce qui a permis de collecter de nombreux déchets (le contenu de la benne d'un camion et celui des deux pick-up municipaux !).

      L'équipe municipale tient à remercier chaleureusement l'ensemble des participants pour cet élan citoyen.

       Tous, nous avons été consternés de constater que certains n'ont pas compris l'importance de respecter notre environnement qui constitue pourtant notre cadre de vie: comment peut-on imaginer qu'on puisse abandonner dans la nature un four, un WC, une douche, un piano, des postes de radio, des téléviseurs, des gravats, des bouteilles en verres, des bouteilles en plastique, des emballages variés, des centaines de Cassettes VHS, des batteries usagées, des pneus,...et j'en passe.

         Formons le vœu, au delà du nettoyage réalisé, que cette opération soit reprise par d'autres afin que notre nature soit débarrassée de cette pollution et qu'elle serve de prise de conscience pour tous ceux qui en sont à l'origine et qui ne semblent pas mesurer les conséquences de leurs actes d'incivilité.

         Le combat n'est pourtant pas terminé: restons vigilants afin que notre terre soit respectée!

         Un grand merci à tous.

Retour de mission de l’équipe de bénévoles, élus et autres citoyens du village

Les participants à leur retour à la salle des fêtes, sans oublier :

Jean-Marie Leccia (le photographe), Pierre Vacher et Jo Giacobbi

Après l’effort le réconfort : le repas des participants à la salle des fêtes

Article du Corse-Matin paru le Mardi 30 septembre 2014

Enlèvement du cadavre d’un bovin sur le site des sources et traitement à la chaux vive

Dimanche 31 août 2014

Présents : François CASATICI, Jean-Paul GREGOGNA et Antoine VINCENTI

Contrôle du débit actuel des sources et comparatif avec les relevés précédents

Samedi 30 août 2014

Débits constatés, par source :

 

Sant’Antone 1 : 5 litres/minute, soit 0,3 m3/h,

Sant’Antone 2 : 19 litres/minute, soit 1,1 m3/h,

Pietralarella : 40 litres/minute, soit 2,4 m3/h,

Erbajolo 1 : 11 litres/minute, soit 0,7 m3/h,

Erbajolo 2 : 9 litres/minute, soit 0,5 m3/h,

Erbajolo 3 : 15 litres/minutes, soit 0,9 m3/h,

Erbajolo 4 : 1 litre/minute, soit 0,1 m3/h,

Petricajo : 13 litres/minute, soit 0,8 m3/h,

 

Total : 114 litres/minute, soit 6,8 m3/h.

 

 

Au total, on constate que le débit des sources qui était de 245 litres/minute, soit près de 15 m3/h, en début de saison (1ère mesure effectuée le 11/05) a chuté de 53%, à 114 litres/minute lors de cette dernière mesure (rappel : à l’occasion de la 2ème mesure effectuée le 21/06, le débit global était de 183 litres/minute, soit 11 m3/h).

 

Comme nous l’avons déjà signalé, cette situation préoccupante est la conséquence du peu de précipitations dont a bénéficié notre village au cours de la dernière année.

 

Vivement que les pluies reviennent vite d’autant que notre ruisseau est à quasiment à sec !

 

La municipalité envisage de faire réaliser un deuxième forage dans le but d’économiser les eaux de surface.

 

Présents :

Antoine VINCENTI

Yves POTENTINI

Cliquez sur le lien pour télécharger l'étude
COMPARATIF MESURE DES DEBITS.pdf
Document Adobe Acrobat [216.7 KB]

Inauguration de la rénovation des fresques de l'église Saint-Cerbon

Jeudi 14 août 2014

Discours du maire - Discorsu di u merre


Monsieur le représentant du Député, mon ami Jean Liguori,

Monsieur le Conseiller Général,

Mesdames et Messieurs les élus et anciens élus,

Mesdames, Messieurs,

Chers Amis,

Cari Amichi,

 

Je suis très heureux de vous accueillir pour notre manifestation festive communale qui débute en ce lieu et qui se poursuivra sur le parvis, à partir de 20h.

 Notre patrimoine religieux est une source d'étonnement et d'émerveillement mais c'est aussi la mémoire de notre village: c'est notre mémoire...(télécharger pour obtenir la suite du discours)

Discours du Maire - Discorsu di u merre
Cliquez sur le lien pour télécharger le discours
Discours Inauguration de la rénovation d[...]
Document Adobe Acrobat [206.7 KB]
Cliquez sur l'image pour obtenir plus d'informations

Classement du site de la Conca d'Oro par le Ministre de l'Ecologie

Lundi 4 août 2014

Communiqué de Mme Ségolène Royal
Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie

Ségolène ROYAL annonce le classement du site de la Conca d'Oro
comprenant le vignoble de Patrimonio qui devient site classé

Cliquez sur le lien pour télécharger le Communiqué du Ministre
SR_annonce_classement_site_Conca_d_Oro.p[...]
Document Adobe Acrobat [747.6 KB]
Cliquez sur le lien pour télécharger le rapport du Ministre sur le classement du site de la Conca d'Oro comprenant le vignoble de Patrimonio
Rapport de présentation BD vf.pdf
Document Adobe Acrobat [5.2 MB]

Publication officielle décret de classement

Dépôt de gerbe au monument aux morts

Lundi 14 juillet 2014

Discours du maire - Discorsu di u merre
Cliquez sur le lien pour télécharger le discours
14 juillet 2014 - Fête Nationale.pdf
Document Adobe Acrobat [302.7 KB]

Visite des sources et réservoirs "U Supranu"

Dimanche 22 juin 2014

Résultat de la mesure des débits

 

Réservoirs: remplis à 100% - trop plein actif (se déverse dans le réservoir d'Olivacce)

 

 

 

 

Débit des sources:

Sant'Antone 1: 18l/minute, soit 1,1 m3/H
Sant'Antone 2: 25l/minute, soit 1,5 m3/H
Pietralarella: 67l/minute, soit 4 m3/H
Erbajolo 1: 18l/minute, soit 1,1 m3/H
Erbajolo 2: 13l/minute, soit 0,8 m3/H
Erbajolo 3: 19l/minute, soit 1,1 m3/H
Erbajolo 4: 2l/minute, soit 0,1 m3/H
Petricajo: 21l/minute, soit 1,3 m3/H

 

Présents:

Jean-Marie LECCIA 

Antoine VINCENTI

Contrôle du débit des sources

Samedi 14 juin 2014

Résultat de la mesure des débits


Le constat est que le débit a quand même chuté depuis notre visite aux sources le 11/05.

 

 

Débits constatés :

  •    Source Sant’Antone 2 + Pietralarella : 6 M3/H (contre 7,7 M3/H le 11/05),
  •    Source Erbajolo 1 : 1 M3/H (contre 1,2 M3/H le 11/05),
  •    Source Erbajolo 2 : 0,7 M3/H (contre 0,9 M3/H le 11/05),
  •    Sources Erbajolo 3 et 4 : 1,3 M3/H (débit identique à celui mesuré le 11/05).

 

Il ne faut pas en être surpris : l’hiver 2013/2014 et le printemps ne nous ont amené que peu de précipitations (pas de neige et peu de pluie).

 

Présents:
Yves POTENTINI,
Antoine VINCENTI

Elections européennes 2014

Dimanche 25 mai 2014

Résultat des élections européennes

 

Inscrits : 209

Abstentions : 79

Votants : 130

Nuls : 3

Exprimés : 127

Taux de Participation : 62,5%

  

  1. Alfonsi (Régions et Peuples Solidaires) : 58 (45,67%)
  2. Muselier (UMP) : 22 (17,32%)
  3. Le Pen (Front National) : 17 (13,39%)
  4. Vergiat (Front de Gauche) : 10 (7,87%)
  5. Peillon (PS) : 7 (5,51%)
  6. Goulard (UDI-Modem) : 5 (3,94%)
  7. Rivasi (Ecologie) : 3 (2,36%)
  8. Rambaud (Debout la France) : 2 (1,53%)
  9. Lescure (Nous Citoyens) : 2 (1,57%)
  10. Romani (UPR Sud-Est) : 1 (0,79%)
comprendre le fonctionnement union europ[...]
Document Adobe Acrobat [362.6 KB]

Visite des sources et mesure des débits

Dimanche 11 mai 2014

Opération visite des sources et mesure des débits.

 

Départ à 8h avec les 2 4X4.
Route difficile: de nombreuses pierres sont sur la piste.
On a débuté notre visite par les sources les plus hautes.


Débits constatés :

  • Source Sant'Antone 1 (ex Arena): 30 L/minute, soit 1,8 M3/H (cette source est actuellement laissée dans la nature),
  • Source Sant'Antone 2 (ex Arena) (débit mesuré dans le regard de Pietralarella): 28 L/minute, soit 1,7 M3/H,
  • Source Pietralarella: 100 L/minute, soit 6 M3/H,
  • Source Erbajolo 1 (ex Mondoloni): 20 L/minute, soit 1,2 M3/H,
  • Source Erbajolo 2 (ex Mondoloni): 15 L/minute, soit 0,9 M3/H,
  • Source Erbajolo 3 (ex Harter): 22 L/minute, soit 1,3 M3/H,
  • Source Erbajolo 4 (ex Harter): non mesurée, débit très faible.

Ces deux dernières sources sont actuellement laissées dans la nature. Nous avons constaté un problème à leur niveau puisque le débit de la vidange du collecteur de ces deux sources ne représente même pas le tiers du débit de la source Erbajolo 3.

  • Source Petricajo: non mesurée, Fanfan n'a pas retrouvé la clé.

Décision a été prise de remonter mardi 13/05 à 15h (Fanfan, JML et AV) pour rechercher le problème de débit des sources Erbajolo 3 et 4 et mesurer le débit de la source Petricajo.
Retour 12h30.

 

Présents:
François CASATICI,
Manu DAVID,
Eric GHIRLANDA,
François GRAZI,
Jean-Marie LECCIA,
Yves LECCIA,
Yves POTENTINI,
Antoine VINCENTI.

 

Complément mesure du débit des sources (comptages effectués le 13/05 et le 15/05) :

-          Source Erbajolo 4 (ex Harter) : 3 L/minute, soit 0,2 M3/H,

Source Petricajo : 27 L/minute, soit 1,6 M3/H

Discours du Maire sur le 69ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945

Jeudi 8 mai 2014

Discours du Maire sur le 69ème anniversa[...]
Document Adobe Acrobat [163.3 KB]

Le Cynips corse : Poggio d'Oletta en lutte

Samedi 26 avril 2014

Un lâcher de Torymus (insecte pour lutter contre le cynips) a eu lieu le Samedi 26 avril 2014 dans le village pour endiguer ce fléau.

Pour plus d'information vous pouvez vous rendre sur les sites suivants :

Comment nous joindre / Cuntattacci

A Casa Cumuna di U Poghju d'Oletta

Mairie de Poggio d'Oletta
Olivacce

20232 Poggio d Oletta

mairie@upoghjudoletta.fr

Téléphone : 04 95 39 01 16

Fax : 04 95 35 39 70

Jeudi 15 décembre 2016

Nos horaires d'ouverture / Uràriu di apertura

mar., jeu., ven. :

14:00  - 17:30 

sam. :

09:00  - 12:00 

Le Maire / U Merre

Antoine VINCENTI

Posez-lui vos questions

Pour rencontrer le Maire / Per scuntrà U Merre

mar., jeu. :

14:00  - 17:30 

sam. :

09:00  - 12:00 

Nos Conseils Municipaux et Nos Commissions / E nostre riunioni di U consigliu municipale  è di e cummissioni

Les Encombrants / Imbarrazzi

Calendrier des Ramassages de l'année 2017 :

  • Tous les premiers et troisièmes Jeudi de chaque mois
Ramassage Encombrants1.pdf
Document Adobe Acrobat [199.2 KB]

Recyclerie du Nebbiu

Informations.pdf
Document Adobe Acrobat [206.8 KB]